Sujets quotidiens:

A Royan, Yvan Cassar et André Manoukian offrent aux soignants un duel d'improvisation lors du festival Un Violon sur la Ville

A Royan, Yvan Cassar et André Manoukian offrent aux soignants un duel d'improvisation lors du festival Un Violon sur la Ville

Date: 1 Août 2020 16:32

Malgré la crise sanitaire, les organisateurs ont décidé de maintenir la partie off du festival. Chaque année Un Violon sur la Ville permet de découvrir des artistes de premier plan dans des lieux insolites de l'agglomération royannaise. 

Ce jeudi 30 juillet, une soirée solidaire était consacrée aux soignants et personnels en première ligne. Sur les courts du Garden Tennis de Royan, les pianistes Yvan Cassar et André Manoukian se sont livré à un match d'improvisation musicale arbitré par le chroniqueur et humoriste Alex Vizorek. Un grand moment d'émotion pour les invités. 

Les défis de l'impro 

Pour cette soirée pleine de rebondissements, c'est le chroniqueur Alex Vizorek qui a revêtu le costume de maître de cérémonie. Du haut de sa chaise d'arbitre, l'humoriste a imposé aux deux musiciens les défis les plus fous. Comme jouer avec un masque sur les yeux, ou interpréter un morceau de piano avec uniquement les notes noires. Au fil de la soirée, les deux artistes ont entonné des mélodies connues de tous. Comme Que je t'aime de Johnny Hallyday en hommage aux soignants mobilisés dans la crise sanitaire et invités ce soir-là par la mairie. "C'est de l'émotion, du plaisir, une soirée avec du rire et des gens, ça fait du bien par les temps qui courent", assure une spectatrice. 

Alex Vizorek, arbitre de la soirée "A chacun son court" (Xavier Renaudin)

Le gagnant c'est la musique

Depuis plusieurs années, les soirées A Chacun son Court constituent un véritable rendez-vous pour le public du festival. Habituellement, c'est assis sur le sable chaud de la plage de Royan que les festivaliers se retrouvent. Une "battle" qui chaque été, réunit deux musiciens en duel sur un terrain de tennis transformé en scène. S'en suit un spectacle d'improvisation de haut niveau, dans un esprit bon enfant. "Le gagnant c'est toujours la musique, c'est ça l'essentiel ! Et ici le gagnant c'est la musique ça veut dire qu'on a gagné tous les deux", assure après le match André Manoukian. Le ténor, Julien Behr a conclu le point pour la balle le match de cette rencontre, une nouvelle fois, magique et hors du temps.

Yvan Cassar et André Manoukian en improvisation pianistique sur le green de Royan (Xavier Renaudin)

Pleins d'humour, les pianistes ne perdent pas de vue l'essentiel : offrir au public un très beau spectacle. Cette soirée a clôturé cette édition un peu spéciale du festival "Violon sur sable" 


Tags:  A Royan Yvan Cassar et André Manoukian offrent aux soignants un duel dimprovisation lors du festival Un Violon sur la Ville


COMMENTAIRES