Sujets quotidiens:

DIRECT. Covid-19 : Suivez l'audition du microbiologiste Didier Raoult par les députés

DIRECT. Covid-19 : Suivez l'audition du microbiologiste Didier Raoult par les députés

Date: 24 Juin 2020 17:32

Ce qu'il faut savoir

Le directeur de l'IHU de Marseille, Didier Raoult est entendu par les députés dans le cadre de la commission d'enquête sur le Covid-19, mercredi 24 juin. Après William Dab, mardi, un autre ex-directeur général de la santé a également été auditionné à l'Assemblée nationale, et il s'est notamment interrogé sur les stocks de masques et l'impréparation du pays pour affronter une crise épidémique.

Le spectre d'une "deuxième vague" au Royaume-Uni. Dans une lettre ouverte, des professionnels de santé ont exhorté la classe politique britannique à préparer le Royaume-Uni au "vrai risque" d'une deuxième vague épidémique. Cette hypothèse représente un "vrai risque", estiment les signataires, en raison de "foyers locaux (...) de plus en plus probables".

 Les partenaires sociaux reçus à l'Elysée. En France, trois semaines après le lancement d'une concertation pour "sauver l'emploi", Emmanuel Macron reçoit à nouveau, mercredi, les partenaires sociaux pour leur dévoiler de premiers arbitrages. Si tous ces thèmes seront évoqués, c'est surtout l'activité partielle qui devrait faire l'objet d'annonces détaillées. 

Didier Raoult auditionné à l'Assemblée nationale. Devenu une figure de la crise sanitaire, le professeur Didier Raoult, promoteur de l’hydroxychloroquine, sera auditionné mercredi à 17 heures par la commission d'enquête chargée de tirer les leçons de la crise du coronavirus à l'Assemblée nationale.

 "La situation est exponentielle" en Guyane. L'épidémie est toujours très active en Guyane, où le nombre de nouveaux cas augmente tous les jours. Le pic de l'épidémie sera atteint la deuxième ou la troisième semaine de juillet, selon l'ARS. "La situation est exponentielle", a confirmé sur franceinfo Loïc Epelboin, médecin infectiologue au centre hospitalier de Cayenne. 

 Plus de 100 000 morts en Amérique latine. Le bilan de l'épidémie a dépassé mardi les 100 000 morts en Amérique latine et aux Caraïbes, dont plus de la moitié au Brésil, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de données officielles.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#CORONAVIRUS
Rechercher

franceinfo

L'Académicien Marc Fumaroli est mort à l'âge de 88 ans, a annoncé l'Académie française, où il était entré en 1995. Essayiste et professeur des universités, spécialiste du XVIIe siècle, il était un grand défenseur des auteurs classiques et un pourfendeur de l'idée de démocratisation de la culture, comme l'expliquent mes confrères de franceinfo culture.


(THOMAS COEX / AFP)

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#CORONAVIRUS Didier Raoult, directeur de l'IHU Méditerranée de Marseille et auteur d'études remarquées et contestées sur l'hydroxychloroquine, est auditionné par la mission d'information de l'Assemblée nationale sur la gestion de l'épidémie. Regardez cette audition en direct.

répondrepartagerfermerfacebooktwitter copier le lienLouis Boyfranceinfo

#KOHLER Vous avez raison de le préciser @dan85 : quand une plainte avec constitution de partie civile est déposée (ce qu'a fait Anticor, comme je l'ai indiqué), l'ouverture d'une information judiciaire et la désignation d'un juge d'instruction sont automatiques. Cela ne présage donc aucunement de l'issue des investigations. Pour déposer une plainte avec constitution de partie civile, il faut par ailleurs qu'une première plainte simple ait été classée sans suite. Le site de l'administration l'explique très bien.

Mais la reprise des investigations reste un élément important et digne d'intérêt, d'autant plus dans un contexte où le classement sans suite de la première enquête est contesté.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le liendan85

#KOHLER Franceinfo pour être complet, ce qui est le rôle du journaliste, il faut dire qu'Anticor a déposé plainte et s'est constitué partie civile. Dans ce cas là l'instruction est obligatoire. Rien de neuf sous le soleil et arrêtez de vouloir faire du buzz pour le buzz.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#CORONAVIRUS #DECONFINEMENT Par ailleurs, "le télétravail n’est plus la norme mais il reste une solution à privilégier", indique le ministère du Travail dans ses nouvelles recommandations. Il encourage une reprise "progressive" de la présence des employés dans les locaux de l'entreprise, pouvant passer par une alternance avec le télétravail.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#CORONAVIRUS #DECONFINEMENT Le ministère du Travail a mis en ligne la version mise à jour du protocole qui entoure la reprise du travail dans les entreprises. Comme annoncé, la distance à respecter n'est plus 4 m2 autour de chaque personne mais un rayon d'un mètre. Le port du masque n'est obligatoire que si cette distance est impossible à maintenir.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienAnne Hidalgomaire de Paris et candidate à sa réélection

"Je ne peux pas fermer les yeux sur la situation de ces salariés, et dans ces conditions, parce que le débat démocratique doit se dérouler dans des conditions sereines, je ne participerai pas au débat (...) et je demande à la chaîne de le reporter à demain".

#MUNICIPALES Anne Hidalgo explique dans un communiqué son refus de participer au débat. Cet après-midi, elle a rencontré des représentants des syndicats de NextRadioTV, maison mère notamment de RMC et BFMTV, en grève depuis ce matin contre un plan social.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#MUNICIPALES La maire de Paris devait faire face à Rachida Dati et Agnès Buzyn ce soir pour le deuxième débat télévisé du second tour des municipales à Paris.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienalerte franceinfo

#MUNICIPALES Face au mouvement de grève au sein de NextRadioTV, Anne Hidalgo renonce à participer à un débat ce soir sur BFMTV et demande son report.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#KOHLER Rappelons qu'une première enquête préliminaire, pour "prise illégale d'intérêts", avait été classée sans suite en août dernier. Dans la foulée, notamment, de l'ajout au dossier en juillet d'une note d'Emmanuel Macron, ancien employeur d'Alexis Kohler en tant que ministre de l'Economie, dans laquelle il affirme que l'actuel secrétaire général de l'Elysée l'avait prévenu de ses liens personnels avec l'armateur MSC.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#KOHLER Cette source judiciaire confirme à franceinfo des informations de Mediapart et l'AFP. Selon ces deux médias, une nouvelle information judiciaire a été ouverte lundi, après une plainte avec constitution de partie civile déposée par l'association Anticor en décembre pour "conflit d’intérêts", "non-respect des codes déontologiques", "trafic d’influence". L'ouverture d'une information judiciaire est obligatoire quand une plainte avec consitution de partie civile est déposée.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienalerte franceinfo

#KOHLER Des juges d'instruction vont reprendre les investigations visant le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler, soupçonné de conflits d'intérêts, a appris franceinfo de source judiciaire.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#CORONAVIRUS Le marathon de New York, le plus prestigieux du monde, n'aura pas lieu cette année à cause de la pandémie de coronavirus, annoncent les organisateurs. Il aurait dû se tenir le 1er novembre. La dernière annulation remonte à 2012 et l'ouragan Sandy.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#CORONAVIRUS Didier Houssin demande devant les députés que l'obligation de préparation au risque pandémique soit inscrite dans la loi. Pour lui, l'abandon de cette précaution est notamment lié aux suites de l'épidémie "moins importante qu'annoncée" de H1N1 en 2009 : "Au lieu d'être félicités pour avoir limité le nombre de décès, nous avons été critiqués pour avoir trop dépensé."

répondre partagerfermerfacebooktwittercopier le lienDidier Houssinancien directeur général de la santé

"L'improvisation ne s'improvise pas. Pour le risque de guerre, nous avons une armée, elle se prépare, elle s'équipe, elle s'entraine. Cela devrait être pareil pour le risque pandémique."

#CORONAVIRUS Devant la mission d'information des députés, l'ancien directeur général de la santé s'en prend au manque de préparation de la France face au risque pandémique. Il dit avoir été "sidéré" de "l'évaporation du stock de masques", constitué sous son mandat (2005-2011).

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

A Rennes, deux policiers vont être poursuivis pour homicide et blessures involontaires, pour avoir mortellement renversé une femme de 21 ans sur un passage piéton en janvier dernier, annonce le procureur. Celui-ci a notamment justifié les poursuites par "la vitesse excessive" et le "non-usage de l'avertisseur sonore", alors que les policiers étaient appelés sur une intervention.

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#ISRAEL_PALESTINE Lors d'une visioconferrence commune, l'ONU et la Ligue arabe ont appelé Israël d'abandonner ses plans d'annexion en Cisjordanie, qui doivent être détaillés le 1er juillet. Ils pourraient, jugent les deux organisations, "mettre fin aux efforts internationaux en faveur de la création d'un Etat palestinien viable".

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#CORONAVIRUS Le gouvernement vient en aide aux centres équestres et poney-clubs, eux-aussi touchés par la crise sanitaire : il annonce une aide forfaitaire de 120 euros par équidé, "dans la limite des 30 premiers équidés".

répondre partagerfermerfacebooktwittercopier le lienJean-Philippe Derosierprofesseur de droit public à l'université de Lille

"N'importe quel employeur écrirait ce type de lettre à l'égard de n'importe quel employé, cela ne poserait pas de problème. Mais Emmanuel Macron n'est pas n'importe quel employeur".

#KOHLER Nous avons notamment contacté un professeur de droit constitutionnel, qui ne partage pas l'analyse de l'entourage d'Emmanuel Macron : pour Jean-Philippe Derosier, le président de la République ne peut pas considérer qu'il répond en tant que simple ancien ministre de l'Economie, et rédiger cette note après son élection est une "faute symbolique et politique".

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienfranceinfo

#KOHLER En quoi consistait l'affaire Alexis Kohler, du nom de l'actuel secrétaire général de l'Elysée ? De quoi était-il accusé ? Que révèle Médiapart sur la note fournie au dossier par Emmanuel Macron et pourquoi suscite-t-elle des interrogations ? Nous répondons à ces questions dans cet article.


(JACQUES DEMARTHON / AFP)

répondrepartagerfermerfacebooktwittercopier le lienAfficher les messages précédentsnouveau messageRéagirfermertoggleVous souhaitez participer au live ? N’oubliez pas de le faire dans le respect de la loi et des personnes.

joindre une vidéojoindre une photo

envoyer


Tags:  DIRECT Covid 19 Suivez laudition du microbiologiste Didier Raoult par les députés


COMMENTAIRES


Nouvelles populaires

NOUVELLES DE DERNIÈRE MINUTE